Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Fabrication du sang artificiel : nouvelle percée

Photo de produits sanguins labiles avant préparation

Alors que la dernière publication des chercheurs de l'Université de Bristol (Royaume-Uni) annoncait une évolution majeure dans la production de sang artificiel, les travaux de deux équipes américaines ont également annoncé une percée dans sa fabrication.

Les travaux de deux équipes américaines publiés dans la revue scientifique Nature mettent en évidence une « étape importante » vers la production, en laboratoire, de cellules souches sanguines. Cette évolution pourrait conduire à des développements prometteurs pour traiter un patient avec ses propres cellules ou pour produire du sang pour la transfusion, indique un article de presse.

Ces deux équipes sont parvenues à produire des globules rouges à partir de cellules souches, mais avec deux méthodes différentes. Ces travaux pourront également à terme, permettre de tester des médicaments et de mieux comprendre le développement de la leucémie.

L’étape franchie par ces travaux « ouvre la possibilité de prendre des cellules de patients atteints de troubles sanguins génétiques, d’utiliser l’édition de gènes pour corriger leur défaut génétique et de créer des cellules sanguines fonctionnelles », a expliqué Ryohichi Sugimura, co-auteur d’une des deux études.

« Nous sommes très proches de générer d’authentiques cellules souches du sang humain » en laboratoire, a assuré son collègue le Dr George Daley, responsable d’un laboratoire de recherche à l’hôpital pour enfants de Boston. « Ce travail est l’aboutissement de plus de 20 ans d’efforts », a- t-il ajouté.

La prochaine étape de ces travaux est de vérifier la durée de vie des cellules sanguines obtenues, et que les produits utilisés pour la production de globules rouges ne comportent pas de risque de cancers, notamment de leucémie. Les techniques d’édition de gènes «plus propres » pourraient contribuer à éliminer ces risques.