Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Manque de sang à l'extrême-nord du Cameroun

Concentré de globules rouges près à la délivrance

Alors que le Cameroun manque cruellement de poches de sang pour assurer les transfusions sanguines de tous les patients, la situation à l'Extrême-Nord du pays est encore plus dramatique pour les patients.

Dans l'Extrême-Nord du Cameroun qui comprend environ 4 millions de personnes, le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) estime que les besoins dans cette zone sont d'environ 80 000 poches de sang pour assurer les transfusions des patients.

Mais en un peu plus de trois mois, seulement 3633 poches de sang en ce début d'année ont été prélevées. Le manque de sang est donc important. Les différents hôpitaux ne peuvent pas assurer le minimum des transfusions sanguines car les stocks sont vides. Cette situation n'est pas nouvelle, mais depuis 2014, le problème s’est accentué à cause des attentats perpétrés par Boko Haram.

Cette région manque également d'infrastructures. Sur les 47 hôpitaux, seuls deux disposent des structures de stockages de sang. Le CNTS compte créer dans l'avenir une zone de stockage des poches de sang dans les hôpitaux régionaux de Kousseri.