Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Mise en place d'un portique RFID au LFB

portique RFID destiné à la gestion des plasmas du LFB

Depuis quelques années, le Laboratoire Français du Fractionnement et des Biotechnologies (LFB) s'est doté d'une nouvelle technologie RFID (Radio Frequency Identification) et vient d'installer un portique spécifique à cette technologie.

La technologie RFID permet au LFB de suivre les plasmas congelés, provenant de donneurs de sang bénévoles prélevés par l'Etablissement Français du Sang (EFS) et d'Europe tout au long du processus de fabrication des médicaments dérivés du sang.

Pour améliorer la réception des plasmas congelés par le LFB, la société Biolog-id, qui développe la technologie RFID, a conçu et installé sur le site du LFB des Ulis, un portique RFID qui est une innovation mondiale pour la filière plasma.

Les cartons de poches de plasma étiquetés RFID sont réceptionnés au LFB, puis positionnés par 20 environ sur des palettes identifiées avec un tag RFID. En un seul passage sous le portique RFID, on peut vérifier l’adéquation de cette réception plasma par rapport à l’attendu, et affecter les cartons à leur palette pour stockage en chambre froide à – 35° C.

Ce portique RFID de réception permet d’enregistrer informatiquement toutes les informations contenues sur les puces des cartons. Les poches sont lues et identifiées dans un second temps, sur une ligne de tri RFID également conçue et installée par Biolog-id.  

Le déploiement de cette technologie assure au LFB une meilleure efficience dans la réception et l’enregistrement informatique du plasma, permettant à l’entreprise de mieux absorber la croissance de son activité dans le respect des standards pharmaceutiques les plus stricts.