Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Ouverture du don de sang aux homosexuels, Belgique

logo en faveur du don du sang des homosexuels : Tous receveurs, Tous donneurs

Après plus d'un an de discussions sur les conditions d'ouverture du don de sang aux homosexuels, entre les différents acteurs de la transfusion sanguine et du don de sang en Belgique, le Ministre de la Santé a annoncé que les homosexuels pourront donner leur sang après un an sans relation sexuelle avec un autre homme.

Le changement des critères d'acceptation des donneurs de sang des homosexuels met fin à l'exclusion définitive des donneurs de sang hommes ayant eu une relation homosexuelle. Cette exclusion avait été mise en place lors de la découverte du virus du Sida, principalement dans la population homosexuelle masculine.

Mais si cette décision, qui a pris plus d'un an avant d'être prise, ne résout pas définitivement le sentiment d'exclusion que les homosexels hommes ressentent. En effet, la possibilité de donner son sang après un an sans relation sexuelle et un critère limitatif important.

La fédération wallonne des associations de lesbiennes, gays, bisexuel(le)s et transgenres (LGBT), déplore l'abstinence de 12 mois imposée aux homosexuels masculins qui veulent donner leur sang. Selon elle, une période d'écartement de quatre mois ou maximum de six mois parait tout à fait défendable.

Pour l'organisation, la ministre de la Santé n'est pas parvenue à revoir de façon audacieuse les critères d'exclusion du don de sang comme elle s'y était engagée. Arc-en-Ciel Wallonie rappelle les propositions qu'elle a soumises ces dernières années, évoquant le retravail du questionnaire pré-don.