Immuno-Hématologie Erythrocytaire

Généralité

L'immuno-hématologie correspond à l'étude :

  • des antigènes portés par les éléments figurés du sang
  • de l'immunisation qu'ils peuvent induire
  • des conflits qui en résultent

Dans ce site, seuls les antigènes des globules rouges seront abordés et les antigènes des plaquettes (système PLA), des polynucléaires neutrophiles (système NA) et des lymphocytes (système HLA : Human Leucocyte Antigens) ne seront pas expliqués.

L'immuno-hématologie est donc une partie de la médecine commune à l'hématologie et à l'immunologie. Ces dernières années avec l'évolution de la science, l'immuno-hématologie nécessite aussi l'utilisation de la biochimie, de la génétique, du génie cellulaire et de l'histologie. Toutes ces diciplines ont permis de mieux comprendre les réactions antigènes-anticorps afin d'être plus précis dans les diagnostics.

 

  • Génétique : C'est la génétique qui a permis de rassembler les antigènes des globules rouges en "systèmes", en montrant qu'ils sont produits par des unités génétiques indépendantes les unes des autres. La génétique a aussi permis de déterminer les mécanismes de biosynthèse des antigènes de groupes sanguins qui peuvent être le produit primaire ou secondaire des gènes.

  • Immunologie : Cette discipline implique l'identification et la définition des antigènes au moyen de leurs anticorps spécifiques. Cette approche comporte : les antigènes, les anticorps, la réaction antigène-anticorps et le complément. C'est la base de la technologie des groupages sanguins.

  • Biochimie : La biochimie fournit une base solide pour la compréhension de la structure et de la spécificité moléculaire des antigènes. Elle permet une approche plus précise de leur biosynthèse.

  • Génie cellulaire : La production d'anticorps monoclonaux par les hybridomes murins ou des lymphocytes humains infectés par le virus d'Epstein-Barr, ont apporté une nouvelle approche à l'étude des antigènes des groupes sanguins en facilitant leur identification moléculaire et leur caractérisation.

  • Histologie et embryologie : Lors de l'étude des tissus et des cellules, il a été constaté que certains systèmes du groupe sanguin n'étaient pas exclusivement érythrocytaires (ABO, hh, Sese, Lewis ...). Ces sytèmes méritent donc le terme d'antigènes tissulaires.