Immuno-Hématologie Erythrocytaire

Série 901

La série 901 regroupe les antigènes de grande fréquence (HFA), présents chez plus de 90% des individus, qui n'ont pas pu être associés à un système de groupe sanguin. Aucun des antigènes de la série 901 n'est détruit par les enzymes protéolytiques : ficine, papaïne, trypsine, alpha-chymotrypsine, pronase ainsi que par le DTT. Les anticorps de la série 901 sont potentiellement dangereux lors des transfusions sanguines et trouver des concentrés de globules rouges compatibles est très difficile.

 

 901003 : Ata (August)

 

L'antigène Ata a été découvert en 1967, chez Mme Augustine, à la suite d'une immunisation. A l'heure actuelle, l'absence de cet antigène n'a été observée que chez les noirs.

L'anticorps correspondant est de type IgG, induit à la suite d'une transfusion ou d'une grossesse. Il peut, dans certains cas, conduire à des réactions transfusionnelles immédiates avec frissons et nausées. Des maladies hémolytiques du nouveau-né (MHNN) légères ont été observées, ne nécessitant qu'une photothérapie.

 

 901008 : Emm

 

Le premier cas de phénotype Emm négatif a été décrit en 1987. Depuis, seulement 6 cas probants ont été trouvés avec ce phénotype : 3 américains, 1 français d'origine malgache, un pakistanais et un Québécois. L'antigène Emm semble être fixé sur le GPI.

L'anticorps anti-Emm est essentiellement de type IgG, même si un cas de type IgM a été décrit. Cet anticorps est actif à 37°C et à 4°C. A ce jour, les 6 cas étaient des hommes n'ayant pas eu de transfusion sanguine, l'anticorps est donc apparu naturellement. Il est à ce jour impossible de savoir s'il est dangereux en transfusion ou lors de grossesse.

 

901009 : AnWj (Anton)

 

Rapporté en 1982 comme allo-anticorps à un antigène appelé Anton, et en 1983 comme un auto-anticorps à un antigène appelé Wj. En 1985, il a été démontré que les deux anticorps détectaient en fait le même antigène, qui a été nommé AnWj. L'antigène AnWj négatif a été découvert chez deux femmes israéliennes et une famille arabo-israélienne. Initialement, il a été associé au système Luthéran (Lu15) du fait de sa faible activité chez les patients Lu(a-b-). Une association semble apparaitre avec la glycoprotéine CD44 qui porte également les antigènes du système Indian.

L'anti-AnWj a déjà été à l'origine d'un cas sévère de réaction post-transfusionnelle alors qu'aucun cas de maladie hémolytique du nouveau-né n'a été décrit.

 

901012 : Sda (Sid)

 

Rapporté en 1967, après de nombreuses années d'enquête, l'antigène a été nommé Sid pour Sidney Smith, chef de l'entretien département à l'Institut Lister à Londres, qui logeait le laboratoire de Race et Sanger.  L'antigène Sda est créé par une enzyme β 1,4 -N-acetylgalactosaminyltransferase codée par le gène. Cet antigène n'est pas exclusivement érythrocytaire et 91% des blancs possèdent l'antigène.

Les anticorps anti-Sda sont essentiellement de type IgM actifs à 20°C, même si des cas d'IgG ont été décrits. L'anti-Sda est présent naturellement chez les Sd(a-). Cet anticorps est à l'origine de deux cas de réaction transfusionnelle légère et aucun cas de Maladie Hémolytique du Nouveau-Né n'a été constaté.

 

 901014 : PEL

 

L'antigène PEL a été découvert en 1996 en Angleterre à la suite de l'immunisation d'une femme lors de sa grossesse, dénommée Pelletier (d'origine Québécoise). Le phénotype PEL négatif semble être spécifique à la population québécoise.

L'anti-PEL est supposé de type IgG actif à 37°C. Ces anticorps apparaissent à la suite d'une stimulation antigènique (grossesse ou transfusion). Lors de transfusion sanguine, il a été constaté un affaiblissement de la durée de vie des globules rouges; par contre aucune maladie hémolytique du nouveau-né n'a été décrite.

 

 901015 : ABTI

 

Initialement dans la collection associée avec l'antigène Vel. En 2014, l'antigène Vel est devenu un nouveau système de groupe sanguin et l'antigène ABTI a ainsi intégré la série 901. Le lien entre cet antigène et le Vel reste d'actualité. L'antigène ABTI est affaibli lorsque l'antigène Vel est négatif. Inversement, lorsque l'antigène ABTI est négatif, l'expression de l'antigène Vel est affaibli. Le phénotype ABTI négatif a été décrit chez 3 femmes d'une même famille israélienne et deux allemandes.

Alors que l'anticorps ABTI a été découvert chez 5 femmes, aucune maladie hémolytique du nouveau-né n'a été constatée. Ils sont de type IgG1 et IgG3. L'incidence transfusionnelle n'est pas connue car aucune de ces personnes n'a été transfusée.

 

901016 : MAM

 

Découvert en 2000, trois cas MAM négatif ont été rapportés depuis : un irlandais, un arabe et un jordanien. Cet antigène est également présent sur les lymphocytes, les granulocytes et monocytes et probablement sur les plaquettes.

L'anticorps est de type IgG actif à 37°C. De ce fait, il est potentiellement dangereux en transfusion; alors qu'il conduit à des maladies hémolytiques chez le nouveau-né pouvent être sévères (deux morts de bébé ont été décrites).

Série 901 de groupes sanguins
Numéro
Nom
Symbole NuméroNom
Symbole
 
 The International Society of Blood Transfusion (ISBT) mise à jour le 25/11/2016
901003AugustAta901014PEL
901008Emm901015ABTI
901009AntonAnWj901016MAM
901012SidSda