La transfusion sanguine en cas d'anémie hémolytique auto-immune
Transfusion sanguine

Transfusion en cas AHAI

L'Anémie Hémolytique Auto-Immune (AHAI) est une pathologie rare liée à une destruction augmentée des globules rouges du patient, à cause des auto-anticorps anti-érythrocytaires présents dans le plasma du patient. Les formes des AHAI sont soit aiguës soit chroniques, et sont classées selon les propriétés des auto-anticorps impliqués.

Lors d'une AHAI, la réalisation d'une transfusion sanguine n'est pas un traitement rationnel de la maladie. Elle permet seulement d'apporter un substitutif à très court terme, car les globules rouges apportés par la transfusion vont être très rapidement détruits par les auto-anticorps présents chez le malade.

Ces anticorps sont la plupart du temps des anticorps dirigés contre des antigènes présents sur la quasi-totalité des globules rouges. Il est donc impossible de trouver des concentrés de globules rouges compatibles pour le patient. Les hématies transfusées auront donc une durée de vie limitée et plus courte que les hématies du patient.

Cette transfusion sanguine doit donc être mise en place exclusivement lorsque le patient est atteint d'une anémie sévère avec des signes neurologiques et cardiaques, témoins d'une anoxie tissulaire. Sinon, il est préférable de mettre en place un traitement aux corticoïdes, en cas d'AHAI à auto-anticorps chauds. Lors d'AHAI à auto-anticorps froids, le réchauffement des globules rouges permet de garantir une durée de vie des hématies normales.