Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Coopération internationale dans la transfusion

photo d'une infirmière réalisant une transfusion de sang

Afin d'assurer la transfusion sanguine des patients ayant des phénotypes particuliers conduisant à des difficultés à trouver des poches de sang compatibles, une coopération internationale a été mise en place depuis de nombreuses années.

Dans la majorité des cas, l'Etablissement Français du Sang, comme les autres organismes, arrive à assurer les transfusions de sang des patients. Mais dans certains cas, il est très difficile de trouver des poches de sang compatibles pour certains patients.

Cette particularité intervient lorsque le patient présente un phénotype rare, ou que la multiplication des transfusion sanguines dues à sa pathologie a conduit à une poly-immunisation (présence de plusieurs anticorps).

Pour faire face à ces difficultés transfusionnelles, chaque pays possède une banque de sang rare. En France, celle-ci est située à Créteil est stocke les poches de groupes sanguins rares, c’est-à-dire ceux que l’on ne retrouve que chez 4 habitants sur 1000.

La mise en place de banque de sang rare dans les différents pays a permis de mettre en place une collaboration internationale, afin de permettre d'envoyer des poches de sang rare dans d'autres pays, et ainsi assurer la transfusion sanguine de ces patients particuliers.

Cette collaboration est indispensable pour assurer ces transfusions, mais elle reste rare. La France a par exemple importé en 2016 six poches depuis la Nouvelle-Zélande et deux de Finlande pour une seule personne. Malheureusement, dans de rare cas, cela ne suffit pas car il n'existe aucune poche de sang disponnible. Dans ce cas, on est en impasse transfusionnelle.