Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Pétition contre la vente de sang et de plasma

Photo de la préparation des plasmas

Au Canada, où le don de plasma rémunéré est légal, des militants pour l'interdiction de la vente de sang et de plasma dans la province Colombie-Britannique ont déposé une pétition à Victoria pour parvenir à cette interdiction.

Suite aux affaires autour du sang rémunéré, le groupe, appuyé par le Nouveau Parti Démocratique (NPD), souhaite que cette province suive l'exemple de l'Ontario, qui interdit la vente de plasma et de sang récoltés par des compagnies privées.

Cette pétition a été signée par plus de 6000 Britanno-Colombiens et dispose également de l'appui de Andew Cumming, un survivant du scandale du sang contaminé et co-fondateur de l'organisme BloodWatch.org. 

Les membres de la coalition s’inquiètent non seulement pour la sécurité des gens, mais s’interrogent sur les répercussions d’une telle pratique, qui pourrait considérablement réduire le nombre de dons en Colombie-Britannique, est-il écrit dans leur communiqué.

Le ministre de la Santé, Terry Lake, a signalé à la presse que la province achète déjà du plasma aux États-Unis, provenant de donneurs rémunérés et que cela n'entraine pas de problème de sécurité. De ce fait, il n'envisage pas d’interdire sa vente en Colombie-Britannique.