Avancée importante dans la production de sang universel au Canada
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Avancée importante dans le sang universel

Globules rouges dans la circulation sanguine

Des scientifiques ont découvert une enzyme provenant de l'intestin humain ayant la capacité de rendre les globules rouges A et B en globules rouges O, pouvant conduire à réduire les pénuries de poches de sang de groupe O.

La suppression des antigènes A et B à la surface des globules rouges avait déjà été réalisée par d'autres chercheurs. Mais une nouvelle avancée a été réalisée dernièrement, avec la découverte d'une nouvelle famille d'enzymes, 30 fois plus efficaces dans l'élimination des antigène A et B sur les hématies.

La découverte est majeure pour le milieu médical. Alors que les centres de transfusion manquent toujours de donneurs universels (type O), compatibles avec tous les groupes sanguins, des scientifiques de l'Université de la Colombie-Britannique au Canada ont découvert des enzymes transformant le sang de type A et B en sang de type O.

Cette découverte s'est déroulée en plusieurs étapes. Les chercheurs, dans un premier temps, ont constaté que certaines protéines glycosylées appelées mucines, avaient une structure similaire à celle des antigènes A et B des globules rouges. Les bactéries digestives utilisent des enzymes afin d'extraire les sucres de la mucine.

Face à ce constat, les sicentifiques se sont intéressés à ces enzymes et ont mis en évidence qu'elles avaient la capaciité d'enlever les antigènes A et B des globules rouges. Ces nouvelles enzymes sont 30 fois plus efficaces que les enzymes déjà utilisés pour supprimer ces mêmes antigènes.

Actuellement en collaboration avec des scientifiques du Centre for Blood Research à l'Université de Colombie Britannique, les chercheurs sont en train de valider ces enzyme et de les tester à plus grande échelle pour passer éventuellement aux essais cliniques.