Bilan de l'utilisation des drones au Rwanda pour le transport du sang
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Bilan de l'utilisation des drones au Rwanda

Photo du drone pour le transport de produits sanguins labiles

L'absence de réglementation sur les drones en Afrique a permis de développer des nouvelles technologies, dont le drone pour transporter les poches de sang, qui a prouvé son efficacité depuis sa mise en place au Rwanda.

Mise en place le 14 octobre 2016 par le centre de transfusion sanguine du Rwanda, en partenariat avec UPS, Gavi, l’Alliance du Vaccin et Zipline, ce système de transport de poche de sang s'est progressivement développé.

Ces drones sont déployés par la société américaine Zipline, dépassant les 100 km / h pour l’acheminement de réserve de sang dans une clinique isolée au Rwanda. Pour Zipline, le projet au Rwanda n’est pas seulement un moyen de sauver des vies. La société californienne teste également son modèle opérationnel, qu’elle entend proposer à l’avenir aux États-Unis et dans d’autres pays.

Lorsque les patients nécessitent une transfusion sanguine urgente, l’équipe médicale réalise une commande de sang par SMS et en quelques minutes, le drone est prêt, puis il ne faut que le temps de vol, avant que les produits sanguins labiles demandés ne soient largués en parachute pour l'établissement de soins.

En moyenne, 30 drones par jour sont utilisé à travers le Rwanda. « Si vous voulez sauver des vies, chaque seconde compte, les drones sont la solution pour nous » , a déclaré la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba.