Comment garder les collectes de don du sang en zone rurale ?
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Comment garder les collectes en zone rurale ?

Photo d'une collecte mobile dans une salle

Comment garder les collectes de don du sang en zone rurale ? Pour répondre à cette question, les associations de donneurs de sang de L’Isle-Jourdain, Le Vigeant, Queaux et Adriers, avec des élus et le président départemental Christian Diot, se sont réunies.

Cette réunion a eu pour but de discuter de l'avenir des collectes de sang dans leurs secteurs, suite à la suppression des collectes de don de sang qui n’atteignaient pas 30 dons. Faute de dons assez nombreux, l’Etablissement français du sang (EFS) a déjà supprimé ces dernières années trois des dix collectes annuelles, et le chiffre devrait tomber à six en 2020. 

« L’EFS est dans une situation financière difficile et supprime toutes les collectes de moins de trente dons », a résumé Christian Diot.

Les bénévoles et les élus déplorent ouvertement cette logique uniquement comptable, qui a pour effet de limiter la possibilité pour la population rurale de réaliser des dons de sang. Pourtant, de nombreux villages comme Millac, Mouterre-sur-Blourde, Queaux, L’Isle-Jourdain affichent un taux de générosité (nombre de donneurs par rapport au nombre d’habitants) supérieur à la moyenne nationale.

Cette générosité est le résultat du travail des différentes associations de donneurs de sang depuis plusieurs décennies. Malheureusement, la population est limitée, ce qui conduit à des collectes de sang plus petites que dans les zones urbaines.

Afin de maintenir des collectes de sang dans les zones rurales, le groupe de travail a donc réflechi sur la possibilité de regrouper et centraliser les six collectes annuelles au même endroit ou continuer à les organiser à tour de rôle dans les quatre communes.

Les quatre présidents ont décidé d'organiser les collectes de sang à tour de rôle dans les communes, constatant que les donneurs rechignent souvent à se rendre dans les autres villages. Christian Diot présentera donc cette organisation à l’EFS pour l’année 2020.