Don de moelle osseuse un enjeu pour réduire les transfusions de sang
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Don de moelle osseuse un enjeu pour la transfusion

logo pour le don de moelle osseuse : les veilleurs de vie

A l'occasion de la journée mondiale de don de moelle osseuse, l'Agence de biomédecine a lancé une campagne de sensibilisation de la population à ce don, afin de recruter de nouveaux donneurs, alors que de nombreux patients espèrent une greffe.

Des milliers de malades atteints d'un cancer du sang (thalassémie, drépanocytose ...) sont en attente d'une greffe de moelle osseuse afin de guérir de leur pathologie. En attendant de trouver un donneur compatible, ces patients doivent être régulièrement transfusés.

Le don de moelle osseuse est encore peu connu et pâtit de certaines appréhensions de la part des Français. Quand on interroge les Français sur le don de moelle osseuse, ils évoquent avant tout la crainte de la douleur. Car certains imaginent que pour donner, il faut aller chercher des cellules directement dans la colonne vertébrale.

Pourtant c'est faux. Ce don peut se faire de deux façons : soit par ponction dans les os du bassin, soit par simple prélèvement sanguin, une sorte de prise de sang. Cela est donc indolore pour le donneur. La difficulté pour l'Agence de biomédecine est de trouver des donneurs compatibles. Car la compatibilité est difficile à trouver dans la population.

Pour devenir donneur de moelle osseuse, il y a trois conditions à remplir :

  • Être en parfaite santé
  • Être âgé de 18 à 50 ans
  • Répondre à un questionnaire médical et effectuer une prise de sang au moment de l'inscription.

Pour en savoir plus et devenir donneur de moelle osseuse, les renseignements sont disponibles sur le site dondemoelleosseuse.fr