En finir avec la pénurie de sang au Cameroun avec l'aide de l'OMS
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

En finir avec la pénurie de sang au Cameroun

photo d'une poche de sang

La Banque islamique de développement (BID) s’est engagée à financer le projet de renforcement du système national de transfusion sanguine du Cameroun pour une enveloppe de plus de 8,7 milliards FCFA.

Cette enveloppe permettra la construction de cinq centres nationaux et régionaux, avec pour ambition de transformer le système actuel, basé sur les dons de remplacement/familiaux, en un système pérenne de dons de sang.

Les institutions de la santé du pays souhaitent développer le don de sang bénévole, afin d'en finir avec la pénurie de sang que connait le Cameroun. Selon les chiffres officiels, le Cameroun comptait 91.047 poches de sang collectées à travers le pays, couvrant à peine 23% des besoins annuels estimés à 400.000 poches sécurisées, et 2% de poches provenaient de donneurs volontaires.

Cet argent doit, avec l'aide de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), permettre au pays de disposer d'un cadre institutionnel en matière de la transfusion sanguine, d’un système de recrutement des donneurs volontaires, anonymes et non rémunérés, de structures de transfusion opérationnelles et équipées ainsi que de ressources humaines compétentes.

« Assurer la disponibilité du sang et des produits sanguins sûrs a toujours été l’un des meilleurs moyens de relever les défis de santé publique, notamment la réduction et la mortalité liées au manque de sang, ainsi qu’à la prévention des infections transmissibles par le sang telles que les hépatites virales et le Vih », a déclaré le Dr Phanuel Habimana, représentant de l'OMS au Cameroun.