Génotypage érythrocytaire par bandelette avant la transfusion
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Génotypage érythrocytaire par bandelette

bandelette utilis?e pour d?terminer le g?notypage ?ryhtrocytaire

Plusieurs scientifiques du Sud de la France ont développé un test visuel sur bandelette, rapide et facile à utiliser, pour déterminer le génotypage érythrocytaire de patients devant être transfusés en urgence.

Dans certains cas, le phénotypage du patient est difficile à réaliser (coombs direct positif, présence de variants ...). Pour résoudre ce problème, le laboratoire doit déterminer le génotypage du patient par des méthodes longues.

Pour permettre d'avoir un génotypage en cas d'urgence, l'équipe de recherche de l'Etablissement Français du Sang (EFS) en collaboration avec l'Université de Montpellier et d'Aix-Marseille, a développé une méthode par bandelette plus rapide pour déterminer le génotype du patient.

Cette nouvelle méthode moléculaire multiplex rapide a été brevetée. Elle permet d'identifier sept allèles dans trois systèmes de groupes sanguins cliniquement pertinents (Kidd, Duffy et MNS). Ce test, utilisant un biocapteur à flux latéral spécifique, ne nécessite pas d'extraction d'ADN et permet une détermination visuelle facile du génotype du groupe sanguin. Il fait appel à une amplification par multiplex linéaire après exponentielle (LATE).

Cette méthode a été optimisée pour permettre un temps de traitement total de 1 h, à compter de la réception de l'échantillon de sang. Elle a été testée sur 108 donneurs de sang et a montré son efficacité en donnant les mêmes résultats que les méthodes de phénotypage sérologique standards.

Ces scientifiques comptent développer ce procédé pour d’autres panels de polymorphismes mononucléotidiques (SNP) comme les variants RhD et d'autres applications, telles que les maladies infectieuses ou le diagnostic de maladies génétiques.