Haïti doit se mobiliser pour le don du sang et la transfusion de sang
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Haïti doit se mobiliser pour le don du sang

affiche de l'OMA avec comme slogan : chaque donneur de sang est un heros

Face aux problèmes que connait Haïti en matière de don du sang et de transfusion sanguine, les journalistes du pays multiplient les articles afin d'alerter les pouvoirs publiques et la population sur la situation.

Des professionnels de la santé ont été les premiers a alerter de la situation, mais ayant moins d'influence que les médias, ils n'ont pas réussi à se faire entendre. Ils se plaignent du manque de sang qui peut entraîner un arrêt cardiaque, la mort pour un accidenté polytraumatisé ayant une hémorragie sévère externe ou interne.

Au quotidien, des médecins font face à un dilemme afin de savoir s’il faut entrer ou non au bloc avec le risque de ne pas pouvoir transfuser en cas de saignement lors de l'opération. Pour des parents, ces urgences chirurgicales et ces opérations lourdes électives génèrent des inquiétudes liées au risque non négligeable de décès.

Face à l'urgence, les médias ont décidé d'agir en dénoncant cette situation et l'attitude de la Croix-Rouge (responsable du don de sang) qui se défend de la situation, en expliquant que le problème provient de l’absence de la culture du don de sang en Haïti.

Les médecins et médias ne sont pas d'accord sur cette attitude pessimiste. Ils considèrent que la mobilisation des écoles, des universités, des églises, des péristyles, des lakous, des clubs de foot, des syndicats, d’associations de jeunes n’est pas impossible.

Ils considèrent également que l'Association médicale haïtienne (MSSP) a un rôle à jouer dans la promotion du don de sang et dans la mise en place d'investissements afin d'acquérir des équipements nécessaires à l'amélioration de la sécurité transfusionnelle.