Hausse des dons de sang en Chine depuis 20 ans (50 millions de dons)
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Hausse des dons de sang en Chine depuis 20 ans

Concentré de globules rouges près à la délivrance

Selon les chiffres de la Commission nationale de la santé, les dons de sang volontaires en Chine ont augmenté de près de 50 fois par rapport à ce qu'ils étaient il y a 20 ans, atteignant près de 50 millions de dons.

Durant ces 20 dernières années, la Chine a vu une croissance importante des dons de sang, passant de 328 000 dons en 1998 à 14,99 millions en 2018. Elle n'a eu besoin que de 20 ans pour construire un système complet de dons de sang volontaires dans lequel tout le sang à usage clinique provient de dons volontaires.

Dans le même temps, la Chine a développé la sécurisation des transfusions sanguines, notamment avec la mise en place des tests d'acide nucléique pour la détection du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), du virus de l'hépatite B (VHB) et du virus de l'hépatite C (VHC).

Ces analyses sont réalisées par 28 centres de contrôle provinciaux pour fournir des produits sanguins labiles de qualité, et améliorer les systèmes de formation, de surveillance, de gestion, et d'évaluation des poches de sang fournies aux services de soins.

La Chine dispose de 32 centres de sang, 321 stations de sang centrales, 99 banques de sang et 3164 points de collecte de sang, créant un système de transfusion sanguine efficace couvrant les régions urbaines et rurales à la fin de 2018.