L'hépatite E, en savoir un peu plus sur sa propagation en France
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

L'hépatite E, en savoir un peu plus

Globules rouges dans la circulation sanguine

Selon les chiffres d'un récent bulletin épidémiologique, le nombre de diagnostics concernant l'hépatite E a augmenté de manière spectaculaire entre 2002 et 2016, notamment dans les pays industrialisés jusqu'alors moins touchés.

Même si le rapport démontre une augmentation de l'Hépatite E, l'amélioration des tests de diagnostics et la vigilance du corps médical peuvent être la raison de cette augmentation de cas, et non pas une augmentation de la contamination.

Dans tous les cas, le rapport fait état de seulement 9 cas en 2002 à 2 292 cas en 2016. Les experts expliquent cette augmentation par la consommation de produits préparés avec du foie de porc. Selon les chiffres communiqués par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), il y aurait 2000 cas symptomatiques répertoriés chaque année en France.

Si cette infection virale qui atteint le foie est généralement bénigne, car le corps élimine le virus la plupart du temps tout seul, elle peut être davantage inquiétante chez certaines personnes à risque (système immunitaire déficient, personnes atteints d'une maladie du foie ...).

Ce risque de contamination est possible lors des transfusions sanguines. Pour éviter toute incidence lors des transfusions, les patients présentant un risque sont systèmatiquement transfusés avec des plasmas provenant de donneurs n'ayant pas le virus de l'hépatite E.