L'OMS pour la gratuité des produits sanguins labiles en Côte d'Ivoire
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

L'OMS pour la gratuité des produits sanguins

Logo de L'Organisation mondiale de la santé

Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Côte d’Ivoire, Dr Jean-Marie Vianny Yaméogo, plaide pour une délivrance gratuite des poches de sang à chaque femme dont l’état le nécessite au même titre que les kits d’accouchement.

En Côte d'Ivoire, 41% des décès maternels sont la conséquence d'une hémorragie de la délivrance qui survient lors de l'accouchement. Ces hémorragies conduisent à transfuser des quantités importantes de poches de sang et à un coût important pour la famille.

Afin de réduire ce coût, l'OMS plaide pour une gratuité des poches de sang pour les femmes qui auraient une hémorragie lors de l'accouchement. Le gouvernement a suivi les recommandations de l'OMS et a ainsi mis en place des mesures dans ce sens.

En effet, lors du dernier conseil des ministres, un décret a été pris par le gouvernement afin d'exempter le paiement des poches de sang pour les femmes enceintes et les enfants de zéro à cinq ans, et avec en plus la prise en charge immédiate des urgences médico-chirurgicales au cours des 48 premières heures.

Ce décret est une évolution du système de santé dans le pays qui s'approche vers la gratuité des transfusions sanguines. Afin que cela réduise les décès chez les femmes enceintes et les enfants, le nombre de dons du sang doit augmenter pour avoir des stocks de sang suffisant pour garantir l'ensemble des transfusions sanguines.