Le Ramadan perturbe les dons de sang au sein des pays musulmans
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Le Ramadan perturbe les dons de sang

logo du mouvement pour le don de sang des mulsumans

Comme chaque année, le mois du Ramadan conduit les différents centres de transfusion sanguine des pays du maghreb à adapter leurs collectes de don du sang, du fait de l'impossibilité de réaliser des dons de sang la journée.

Cette impossibilité de faire des collectes la journée, est dû au fait que la collation après un don de sang est obligatoire et que durant le mois du Ramadan, il n'est pas possible pour les musulmans de s'alimenter.

Les centres de transfusion sanguine se sont adaptés à ces contraites et organisent de ce fait des collectes de sang le soir et souvent à proximité des mosquées, afin de faciliter les dons de sang pour les fidèles.

Cette réorganisation des collectes de sang et la réduction de ces collectes ont des conséquences également pour les familles de personnes en besoin urgent de sang, qui ont des difficultés pour trouver des collectes de sang.

En ce début du mois sacré, les appels au don de sang se sont multipliés, car les stocks de sang baissent trop vite par manque de mobilisation des donneurs ces premiers jours. Cette baisse de la mobilisation de la population est essentiellement la conséquence de l'éloignement des collectes de don du sang.

Pour assurer des stocks de sang suffisant, le Centre National de Transfusion Sanguine et d’hématologie du Maroc a mis en place 180 collectes de sang dans les différntes mosquées dans le Royaume, en collaboration avec la Fondation Mohammed VI afin de collecter 23.000 dons.