Les Marocains se mobilisent pour le don de sang après l'accident
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Les Marocains se mobilisent pour le don de sang

Photo de l'accident de train à Rabat (Maroc)

A la suite de l'accident ferroviaire de Bouknadel au Maroc, la population s'est rapidement mobilisée, en réalisant de très nombreux dons de sang au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) de Rabat.

Un train de passagers a déraillé ce mardi 16 octobre vers 10 h à une vingtaine de km au nord de Rabat (Maroc). Le bilan du drame est lourd. « Sept décès sont à déplorer » a indiqué le directeur régional de la santé de Rabat-Salé-Kenitra, Abdelmoula Boulamizat. Au total, plus de 80 personnes ont été blessées. Sept se trouvent dans un état grave.

A la suite de ce drame, un élan de solidarité inédit s'est organisé. Des appels au don du sang se sont multipliés sur les réseaux sociaux incitant la population a donner son sang afin d'aider les nombreux blessés à survivre.

Le CNTS a prélevé plus de 600 poches de sang en 24h. “C’est la première fois que l’on voit une telle foule, toutes circonstances confondues”, révèle le Dr Mohammed Benajiba. Cette mobilisation s'est poursuivie les jours suivants.

Rien que le lendemain du drame, 937 donneurs de sang se sont rendus au Centre régional de transfusion sanguine de Rabat. En deux jours, 1 612 donneurs ont offert leur sang. A ce jour, les gens continuent à se mobiliser.

Si les victimes de l’accident ont surtout pu bénéficier du stock pré-existant du CNTS, le docteur Benajiba rappelle qu'un don régulier de sang est nécessaire pour préserver ce stock. Il recommande notamment aux donneurs d’accomplir ce geste au moins deux fois par an.

Toutes les poches ainsi collectées serviront à sauver la vie des personnes accidentées, mais aussi de celles souffrant de maladies chroniques, comme la leucémie ou les cancers.