Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Modification de l'accès au don de sang des HSH

un coeur sur la main pour dire oui au don de sang pour tous

Afin de faciliter l'accès au don de sang, la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé la modification des critères de sélection des donneurs de sang homosexuels hommes, à partir du 1er févier 2020.

Le gouvernement a décidé de permettre à plus d’homosexuels de donner leur sang, en modifiant la période d’abstinence. La période d'abstinence d'un an que doivent actuellement respecter les homosexuels pour pouvoir donner leur sang en France, sera réduite à 4 mois à partir du 1er février 2020.

L'abstinence d'un an instituée en 2016 par arrêté, avait suscité les critiques d'associations homosexuelles qui y voyaient une discrimination à leur égard. Avant 2016, et depuis 1983, en raison des risques du sida, l'exclusion des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH) était totale.

La décision de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, de réduire de 12 à 4 mois le délai permettant de donner son sang après la dernière relation sexuelle entre hommes, s'inscrit dans le cas de l'évaluation régulière des critères de sélections des donneurs et "s'appuie sur des éléments scientifiques, objectifs et indépendants".

Il faut rappeler que depuis juillet 2016, les homosexuels hommes ont la possibilité de donner leur plasma selon les mêmes critères que les autres donneurs, du fait de la technique de mise en quarantaine réalisée sur tous les plasmas prélevés.

La Ministre de la santé a précisé qu’il s'agit d'une "évolution" et "d'une première étape" vers un alignement des conditions du don pour les homosexuels sur celles des hétérosexuels, envisagé "à l'horizon 2022". Un alignement qui, par respect pour la sécurité des receveurs, ne pourra intervenir qu'après une évaluation des risques faite "en toute transparence", assure le ministère.