Nouvelle méthode de création du sang universel par des canadiens
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Nouvelle méthode de création du sang universel

photo de produits sanguins labiles prêts à être transfusés

Des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique au Canada ont réussi à retirer l'antigène A présent sur les globules rouges, et ainsi les transformer en sang de donneur universel, de groupe O.

Depuis plusieurs décennies, des scientifiques ont mis en place des techniques pour supprimer les antigènes du système ABO sur les globules rouges. Mais ces techniques utilisaient des enzymes pas suffisamment efficaces pour assurer une utilisation à grande échelle et économiquement viable.

Grâce aux nouvelles techniques d’analyses, des chercheurs canadiens ont réussi à identifier de nouvelles enzymes spécifiques chez des bactéries du microbiote intestinal présentes chez l’Homme. Ces enzymes ont la capacité de supprimer les antigènes A des hématies. 

En mettant en contact du sang de groupe A avec 2 de ces enzymes, les chercheurs ont ainsi réussi à fabriquer du sang du groupe O. Ces nouvelles enzymes ont la particularité d'être plus efficaces que les autres enzymes ayant cette capacité. De ce fait, son utilisation en production semble possible économiquement.

Malgré ces données encourageantes, d'autres études doivent encore être réalisées. L’équipe de chercheurs a validé que le « nouveau » sang n’était pas reconnu par les anticorps anti-A, mais il doit s’assurer que d’autres mécanismes de reconnaissance du « soi » ne risquent pas de compliquer la transfusion sanguine.