Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Nouvelle technique d'auto-transfusion des patients

Photo de produits sanguins labiles avant préparation

Une innovation française va permettre de récupérer le sang du patient lors des opérations, afin de le retransfuser au patient comme une auto-transfusion, et ainsi réduire les transfusions sanguines provenant des donneurs de sang.

Cette innovation pourrait éviter les pénuries de plaquettes et les risques liés aux transfusions sanguines, en récupérant le sang perdu par le patient et en le lui réinjectant. Cette méthode permettrait d'éviter les risques d’infections, d’incompatibilité entre donneur et receveur, liés aux transfusions.

Pour la première fois, les scientifiques sont parvenus à réaliser des auto-transfusions à partir du sang récupéré de tous les composants du sang d’une personne : aussi bien les globules rouges que les plaquettes.

Développée par les scientifiques Nantais de la startup i-Sep, cette nouvelle technologie a été brevetée dans 13 pays. Actuellement, des systèmes comparables existent, mais ils n'ont pas la capacité de récupérer les plaquettes, alors qu’elles sont indispensables à la coagulation, pour éviter les saignements après l’opération.

Cette innovation française fait un bon en avant dans cette methode de réduction des transfusions sanguines et ainsi des coûts de la transfusion et de la réduction des risques de pénuries dans les produits sanguins labiles.