Nouvelle technologie portable pour traiter le sang en développement
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitterpartager sur
google +

Nouvelle technologie portable pour traiter le sang

Photo de CGR lors de la préparation des PSL

Afin de permettre à certaines régions dépourvues d'electricité de bénéficier de produits sanguins labiles un minimum traités, un système de séparateur du sang portable est en cours de développement selon la revue PloS ONE.

Ce nouveau dispositif, en cours de développement, va permettre de séparer le sang en ses composants principaux sans centrifugeuse et ainsi permettre de réduire les effets indésirables chez les personnes transfusées par du sang total.

Il est courant de réaliser la séparation des constituants du sang en utilisant une centrifugeuse, un système coûteux qui nécessite de l'électricité et qui est normalement logé dans un centre de santé centralisé. Ce dispositif est portable et ne necessite pas d'électricité, ce qui ouvre d'autres utilisations.

En effet, ce système est développé dans un premier temps pour les zones reculées de certains pays qui ne disposent pas d'electricité. Il pourrait être également utilisé lors de catastrophe naturelle qui aurait conduit à la destruction du centre de transfusion.

Pour permettre la séparation des différents constituants du sang, ce dispositif développé par l'Université de Houston, aux Etats-Unis, utilise un système de filtration passive. Le don de sang est compressé en utilisant des plaques de métal et un ressort pneumatique. 
 
Le plasma s'écoule ensuite vers le haut du sac, avant qu'il ne soit libéré par une valve dans un dispositif qui abrite des milliers de filtres microscopiques. Ces filtres le séparent en plasma purifié et en concentré de plaquettes, en fonction de la taille des particules.