Plus que 6 jours de stock de sang au Maroc malgré les appels aux dons
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Plus que 6 jours de stock de sang au Maroc

Affiche de l'OMS : Donner son sang pour celles qui donnent la vie

Au Maroc, la situation transfusionnelle s'est aggravée avec une baisse constante des stocks de sang, conduisant à une grave pénurie de sang qui menace des milliers de vie de malades dans tout le pays, malgré les appels aux dons de sang.

Malgré les appels au secours répétés du Centre de transfusion sanguine de Casablanca et des autres centres de transfusion du pays, les stocks de sang ont atteint un seuil critique. Du coup, des milliers de malades ou victimes d'accidents se retrouvent en danger, par manque de transfusions sanguines. 

La crise sanitaire est la plus grave au niveau du centre de transfusion de Casablanca, qui dessert les hôpitaux de la plus grande ville du royaume et, au-delà, de la région Casablanca-Settat. Cette situation a conduit le Conseil régional, présidé par Mustapha Bakkoury, à lancer un appel aux dons auprès des salariés de la région.

Dans le même temps, une campagne de grande envergure qui concernera les quartiers populaires de la capitale économique a été mise en place. Le but est de permettre d'avoir rapidement un stock de sang suffisant pour répondre aux besoins des malades.

Le centre national de transfusion sanguine (CNTS) a également encouragé les établissements publics et privés à organiser ces dons de sang dans leurs locaux et de mettre en place des campagnes auprès de ses salariés afin d'aider les malades à avoir des transfusions sanguines.

Bien qu’en 2016, le Centre national de transfusion sanguine ait enregistré 313 000 donneurs, soit une hausse de plus de 38% par rapport à 2010 selon les données du (CNTS), les stocks sont en baisse. Cela est dû au problème de la hausse de  consommation. Cette dernière est passée de 323 478 produits sanguins labiles en 2012 à 605 721 en 2016, soit un bond de plus de 87%.