Risque de pénurie de don du sang en Suisse en 2025 si rien ne change
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Risque de pénurie de don du sang en Suisse en 2025

Photo d'un donneur de don du sang lors du prélèvement

Selon les prévisions de Transfusion CRS Suisse, la Suisse doit s'attendre à une pénurie de sang d'ici 2025, notamment à cause du vieillissement de la population et de l'augmentation des interventions en lien avec des pathologies lourdes.

Pour éviter cette situation, un progamme d'économies des transfusions sanguines a été mis en place, Patient Blood Management (PBM). Dans le canton de Zurich, où le PBM est déjà testé depuis plusieurs années, les résultats sont très encourageants.

Ce programme avait permis de réduire les transfusions sanguines de 27%.  Pour permettre cette réduction, un travail important a dû être réalisé, notamment sur la réflexion de la nécessité ou non de réaliser la transfusion sanguine pour le patient.

Chaque étape de la prise en charge du patient est ainsi passée au crible. Avant l’opération : est-ce que toutes ces analyses sanguines sont nécessaires ? Pendant l’opération : est-ce que le chirurgien intervient de façon à ce que le patient saigne le moins possible ? Après l’opération : est-il vraiment indiqué de transfuser ce patient ?

L'une des méthode ayant permis de réduire les transfusions sanguine a été le dépistage de l'anémie en amont, notamment des chirurgies de la hanche et du genou, où les besoins transfusionnels sont souvent importants. Lorsque le patient présentait une anémie, un traitement était mis en place afin de réduire cette anémie et ainsi éviter les transfusions sanguines suite à l'opération et à la perte de sang durant celle-ci.

Depuis peu et grâce à la commission de transfusion, chaque service compte en effet un binôme infirmier-ère-médecin qui veille à l’application des bonnes pratiques en matière de PBM.