Situation difficile du Centre régional de transfusion de Casablanca
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Situation du Centre de transfusion de Casablanca

photo d'une banderole pour promouvoir le don de sang

Alors que la consommation du sang et de ses dérivés progresse annuellement de 23%, le nombre de donneurs de sang n'est que de 10% au Maroc,  ce qui conduit à des difficultés de gestion du stock de sang au Centre de transfusion sanguine de Casablanca.

Depuis quelques semaines, certains centres de transfusion sanguine, dont celui de Casablanca, manquent de sang. Entre surconsommation des produits sanguins et baisse du nombre de donneurs volontaires de sang, les stocks du précieux liquide s’amenuisent.

Le docteur Kamala Bouisk, du Centre régional de transfusion sanguine de Casablanca déplore cette situation. Il assiste à une inadéquation entre la consommation de sang et la mobilisation pour les dons du sang des marocains.

En effet, le Centre régional de transfusion sanguine de Casablanca est très sollicité chaque jour par plus de 200 établissements sanitaires, des hôpitaux publics et des cliniques privées de la région de Casablanca, de jour comme de nuit, 24 H/ 24 H, les week-ends et les jours fériés. 

Afin de permettre d'augmenter les stocks de sang pour répondre à la demande des établissements de soins, deux équipes composées de médecins, infirmiers et secrétaires en permanence sur deux sites à Casablanca, l’un à Ben M’sick et l’autre à la place Maréchal, facilitent le don de sang auprès de la population.

Ce déséquilibre entre la consommation de produits sanguins labiles et les dons, est la conséquence d'un manque de culture du don de sang des marocains, malgré une augmentation des donneurs de sang réguliers.

Afin d'augmenter la mobilisation de la population au don de sang, il faudrait que les médias (presse écrite et audio-visuelle) réalisent des reportages, des émissions de radio et des articles pour faire prendre conscience de l'importance du don de sang.