Trafic de sang démantelé par la police d'Etat à Lagos au Nigéria
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Trafic de sang démantelé à Lagos au Nigéria

Concentré de globules rouges près à la délivrance

Alors que les poches de sang sont difficiles à trouver au Nigéria du fait du manque de dons du sang, un trafic de sang s'est développé dans le pays, comme à Lagos où la police a réussi à démantelé ce trafic.

Pour profiter de la situation de manque de sang dans le pays, un homme n'a pas hésité à profiter de la situation et du désespoir des familles des patients devant être transfusés et ne trouvant pas de poches de sang dans les centres de transfusion sanguine.

Dans le quartier de Bariga, à Lagos, un père de famille de 45 ans prélevait du sang à des mineurs contre de l'argent depuis environ 5 ans. Ce laboratoire a été installé chez lui. La découverte de ce trafic a été possible à la suite de l'hospitalisation d'un jeune de 17 ans à qui il avait prélevé deux litres de sang à six jours d'intervalle.

Le trafiquant a été arrêté par la police d'Etat et sept litres de sang ont été découverts dans sa clinique clandestine. D'après la police, il a affirmé avoir reçu une formation de laborantin. L'enquête est en cours et les policiers cherchent à déterminer à qui était revendu le sang.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le responsable de ce trafic payait les mineurs environ 2 000 nairas le litre de sang, soit environ 4 euros, pour le revendre plus de trois fois et demi plus cher à un hôpital de Lagos.