Une transfusion incompatible conduit à la mort d'une patiente
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Une erreur conduit à la mort d'une patiente

Photo d'une transfusion sanguine

Le 26 février dernier, les conclusions de l'enquête suite au décès d'une patiente aux Etats-Unis après avoir reçu une transfusion sanguine, ont été rendues publiques par le Centre médical de Baylor St. Luke de Houston au Texas.

Une patiente âgée de 75 ans est décédée après avoir prétendument reçu le mauvais groupe sanguin lors d’une transfusion reçue dans un hôpital de Houston, au Texas, en décembre dernier, selon un rapport publié le 26 février.

Cette patiente était admise au service des urgences du Centre médical de Baylor St. Luke après une hémorragie cérébrale, le 2 décembre 2018. Son état a conduit à la réalisation d'une transfusion sanguine afin d'améliorer sa santé.

Mais, après avoir reçu cette transfusion, elle a commencé à avoir des complications et son état s’est gravement détérioré. Elle a subi quatre arrêts cardiaques en moins de trois heures avant de décéder le 3 décembre.

Les résultats de l’enquête ont conclu que l’hôpital n’avait pas complètement nettoyé la pièce lorsque le patient précédent, identifié comme étant le patient 28 dans le rapport, avait quitté celle-ci. Un tube de sang du patient 28 était encore dans la chambre lors de l’admission de la patiente âgée de 75 ans.

Une infirmière des services d'urgence aurait récupéré ces tubes et collé l'identité de la patiente de 75 ans. Les échantillons mal identifiés ont été envoyés au laboratoire pour en déterminer le groupe. A la suite de cet étiquetage erroné, la femme de 75 ans aurait été identifiée avec le mauvais groupe sanguin.

Les poches de sang ont été envoyées conformément aux groupes des tubes, mais la patiente n'avait pas le même groupe sanguin, ce qui a conduit à une transfusion de poche de sang incompatible et ainsi au décès de la patiente. Ce cas rappelle l'importante de l'identification des échantillons par les infirmières.