Une maladie à prion va perturber les transfusions et le don de sang
Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Une maladie à prion va perturber les transfusions

Globules rouges dans la circulation sanguine

Une nouvelle épidémie de la maladie à prion (maladies neurodégénératives provoquant des troubles neurologiques progressifs à l'issue fatale) est en cours en Europe du Nord, ce qui va certainement conduire à des restrictions sur le don de sang.

Cette maladie touche l’Homme (maladie de Creutzfeldt-Jakob, Insomnie fatale familiale) et les animaux d’élevage (maladie de la vache folle, tremblante du mouton et de la chèvre, maladie à prion du dromadaire) ou sauvages (maladie du dépérissement chronique des cervidés).

L’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), une maladie à prion plus populairement dénommée maladie de la vache folle était très présente au Royaume-Uni durant les années 1985-2010. Quatre cas de transmission du v-MCJ par transfusion sanguine ou don de plaquettes en Angleterre, ont conduit à des mesures de sécurisation de la transfusion sanguine.

Depuis le printemps 2016, une nouvelle épidémie a commencé à toucher les élans et les rennes en Norvège. Au mois de mars 2018, c’était au tour d’un élan finlandais d’être atteint, suivi d’un élan suédois en mars 2019. Cette progression inquiète la communauté scientifique toute entière.

A l'heure actuelle, aucun cas de transmission de l'animal à l'homme n'a été reporté chez la population à risque, les chasseurs. Il reste néanmoins possible que la maladie chez l’homme puisse être confondue avec la maladie de Creutzfeldt-Jakob classique.