Des transformations sont réalisées pour les concentrées de plaquettes
Qualification et préparation

Transformation des concentrés de plaquettes

Les concentrés de plaquettes obtenus par aphérèse ou à partir du sang total peuvent subir des traitements spécifiques adaptés aux différentes pathologies (leucémie, cancer) du receveur ou à des caractéristiques physiologiques (nouveau-né, polytransfusé, carastéristiques génétiques).

 

Cryoconservation


Les CPA sont conservés entre 20°C et 24°C durant 7 jours. Mais il est également possible de cryopréserver les plaquettes afin d'augmenter leur durée de conservation. Après décongélation, les CPA devront être transfusés dans les 6 heures. Cette préparation est surtout utlisée dans les zones très éloignées (îles) afin d'avoir des concentrés de plaquettes toujours disponibles rapidement. Malheureusement, l'efficacité thérapeutique est moindre qu'un concentré de plaquettes frais (50%).

 

Irradiation des plaquettes


Lorsque les plaquettes ont été viro-atténuées par l'amotosalen, l'irradiation des plaquettes n'est pas nécessaire, du fait que ce traitement évite la réplication des lymphocytes et ainsi le risque de la maladie du greffon contre l'hôte (GVH).

Pour les plaquettes non traitées par amotosalen, et afin d'éviter la GVH post-transfusionnelle, les concentrés de plaquettes sont traités par rayonnements ionisants compris entre 25 et 45 Grays, au césium ou à rayons X.

Elle est donc pratiquée pour la transfusion de plaquettes chez les nouveaux-nés, la transfusion intra-utérine, lorsque le patient présente un déficit immunitaire congénital ou acquis, lors de traitement immunosuppresseur ou dans le cas de transfusion intra-familiale.

 

Déplasmatisation


La déplasmatisation consiste à éliminer aseptiquement la majeure partie du plasma présent dans les concentrés de plaquettes par centrifugation afin de le remplacer par une solution de conservation permettant de ramener la quantité de protéines extracellulaires en dessous de 0,5g par produit. La durée maximale de conservation après déplasmatisation est de 6 heures.

La déplasmatisation est nécessaire pour certains patients ayant eu des accidents allergiques à une ou plusieurs protéines plasmatiques, ou ayant eu une réaction exacerbée en présence de cytokines, lors des précédentes transfusions sanguines.

 

Réduction de volume


Elle consiste à éliminer aseptiquement, sans lavage, une partie du milieu de suspension (plasma ou mélange plasma/solution additive de conservation) d’un Concentré de Plaquettes (CP). Le volume final est fixé en concertation avec le prescripteur et le médecin ou pharmacien responsable du conseil transfusionnel. Les CP réduits de volume ont l'inconvénient d'une diminution de rendement post-transfusionnel et d’une durée de conservation raccourcie (6 heures après la fin de la transformation). Ces CP sont utilisés en néonatalité.