La QBD détermine les caractéristiques immuno-hématologiques du sang
Qualification et préparation

Immuno-hématologie

La qualification biologique du don en immuno-hématologie détermine les caractéristiques immuno-hématologiques (groupage sanguin, recherche des anticorps anti-érythrocytaires et la détection des anticorps anti-A et anti-B immuns) du don, sur la base des analyses biologiques exigées par la réglementation en vigueur.

Elle vise ainsi à assurer la compatibilité immuno-hématologique des produits sanguins labiles vis-à-vis du receveur, et à informer le donneur en cas de particularité constatée lors de ses analyses. Le don est qualifié sur la base des résultats des analyses immuno-hématologiques, après comparaison avec les résultats des dons antérieurs, lorsqu'ils existent.

De plus, d'autres analyses complémentaires sont realisées afin de fournir des produits sanguins spécifiques pour certains malades : comme le phénotypage d'autres systèmes que le système ABO, RH et KEL. Les malades présentant des anticorps irréguliers doivent être transfusés avec des Concentrés de Globules Rouges (CGR) ne présentant pas l'antigène correspondant. Afin de faire face à ces demandes, l'Etablissement Français du Sang phénotype certains dons du sang dans différents systèmes selon les stocks : Duffy (FY1 et FY2), Kidd (JK1 et JK2), MNS (MNS1 ou M, MNS2 ou N, MNS3 ou S, MNS4 ou s) et d'autres selon les besoins specifiques.

 

Groupage Sanguin ABO


Le groupage sanguin ABO est réalisé pour chaque don et utilise les mêmes techniques que la réalisation du groupage chez le receveur, mais présente des particularités. En effet, afin de compenser l'absence de deux échantillons de sang comme pour les personnes devant être transfusés, le groupage sanguin est réalisé pour un premier don deux fois, alors que pour les dons suivants, il n'est réalisé qu'une fois, avec vérification de la concordance avec les dons précédents.

 

Phénotypage RH-KEL


Le phénotypage RH-KEL consiste à rechercher les antigènes D, C, c, E, e pour le système RH, et K pour le système Kell. Ces antigènes sont testés car ils sont les plus immunogènes (conduisent à l'immunisation) lors de transfusions sanguines.

Antigène D

L'antigène D est réalisé avec des anti-sérums spécifiques aux donneurs de sang qui doivent détecter les D variants susceptibles de conduire à l'allo-immunisation du receveur D négatif. Ainsi, le variant D VI doit être étiqueté D positif chez le donneur de sang, alors que pour les malades présentant cette variabilité antigénique, ils peuvent s'immuniser vis à vis des antigènes D. Ainsi, ils devront être considérés D négatif en tant que receveurs.

Phénotypage RH-KEL

Le phénotypage RH-KEL est réalisé deux fois lors du premier don. Lors du second don, une seule réalisation est faite avec vérification de la concordance avec le premier don. Ensuite, le phénotype RH-KEL n'est plus réalisé.

 

Recherche d'Anticorps Erythrocytaire (RAE)


La Recherche d'Anticorps Erythrocytaire (RAE) chez les donneurs de sang est différente des receveurs au niveau du dépistage. En effet, chez les personnes susceptibles de recevoir des produits sanguins labiles, la recherche d'anticorps irréguliers (RAI) est réalisée sur trois hématies complémentaires. Alors que pour les donneurs, elle est réalisée sur deux pools d'hématies.

Lorsque le dépistage est positif, la technique d'identification de l'anticorps est la même pour le donneur et le receveur. Cette recherche d'anticorps est réalisée sur chaque don en France, alors que dans certains pays européens, elle n'est réalisée que pour le premier don.

 

Recherche d'anti-A et d'anti-B immuns


La recherche des anticorps anti-A et anti-B immuns est une analyse immuno-hématologique réalisée pour chaque don. Cette recherche est réalisée à l'aide d'hématies-tests A1 et B, ou A1B. La présence d'anticorps anti-A et/ou anti-B immuns doit être mentionnée sur l'étiquette des produits sanguins labiles, à l'exception des Concentrés de Globules Rouges (CGR) qui ne présentent que du plasma résiduel.