Les CGR peuvent subir des traitements adaptés à certaines pathologies
Qualification et préparation

Transformation des CGR

Les Concentrés de Globules Rouges (CGR) obtenus par aphérèse ou à partir du sang total peuvent subir des traitements spécifiques adaptés aux différentes pathologies (leucémie, cancer) du receveur ou selon des caractéristiques physiologiques (nouveau-né, polytransfusé, carastéristiques génétiques).

 

Cryoconservation


Les CGR sont conservés entre 2°C et 6°C durant 42 jours dans des conditions normales. Mais il est également possible de cryopréserver les globules rouges afin d'augmenter leur durée de conservation de 4 mois à plus de 20 ans, selon leur température de conservation (-30°C, -80°C, -130°C). Après décongélation et déglycérolisation, les CGR cryoconservés doivent être transfusés dans les 24 heures. Ce délai peut passer à 7 jours lorsque la décongélation et la déglycérolisation sont réalisées en système clos et avec l'addition d'une solution de conservation.

Ce type de préparation est réalisé dans des cas très particuliers. Des CGR sont congelés chez des donneurs présentant un phénotype très peu présent dans la population. Ils serviront soit au donneur lui-même, s'il a besoin de sang, ou pour un autre patient présentant les mêmes caractéristiques génétiques rares. Ils sont également utilisés chez des patients poly-immunisés (possédant plusieurs anticorps) conduisant à des difficultés pour trouver du sang compatible dans la population de donneurs de sang.

 

Irradiation des CGR


Les CGR sont soumis à une dose de rayonnements ionisants comprise entre 25 et 45 Grays. L'irradiation évite la réponse mitogène des lymphocytes. Elle est indiquée dans la prévention des GVH (La maladie du greffon contre l'hôte) post-transfusionnelles.

Elle est donc mise en place pour la transfusion de CGR chez les prématurés devant avoir une transfusion sanguine massive, la transfusion intra-utérine, lorsque le patient présente un déficit immunitaire congénital ou acquis, lors de traitement immunosuppresseur, dans le cas de transfusion intra-familiale ou chez les patients ayant eu une greffe de cellules souches hématopoïétiques.

 

Préparation d'unité pédiatrique


La préparation d'unité pédiatrique consiste à diviser aseptiquement un CGR en plusieurs unités. Ce type de préparation est utilisé afin de transfuser des nouveaux-nés avec des quantités de globules rouges adaptées, tout en évitant la multiplication des donneurs, et ainsi réduit le risque bactérien, viral et immunologique.

 

Déplasmatisation


La déplasmatisation consiste à éliminer aseptiquement la majeure partie du plasma présent dans les CGR par centrifugation, afin d'obtenir des CGR avec un hématocrite entre 50 et 80%. Le CGR déplasmatisé devra être transfusé dans les 6 heures, sauf si la déplasmatisation a été réalisée par un automate. Dans ce cas, les CGR déplasmatisés pourront être conservés 10 jours.

La déplasmatisation est nécessaire pour certains patients ayant eu des accidents allergiques à une ou plusieurs protéines plasmatiques, ou ayant eu une réaction exacerbée en présence de cytokines, lors des précédentes transfusions sanguines.

 

Réduction de volume


La réduction de volume consiste à éliminer aseptiquement une partie du milieu de suspension présent dans les CGR par centrifugation, afin d'obtenir des CGR avec un hématocrite supérieur à 70%. Le CGR réduit de volume devra être transfusé dans les 24 heures.

 

Reconstitution de sang total


La reconstitution de sang total est réalisée par certains sites de l'Etablissement Français du sang avant la transfusion sanguine. Elle est obtenue grâce au mélange aseptique d'un CGR avec soit de l'albumine à 4%, soit une poche de plasma après décongélation. Cette méthode reste rare, mais est indiquée lors d'exsanguino-transfusion dans certaines pathologies.