Il existe deux types de concentrés de plaquettes: les CPA et les MCPS
Qualification et préparation

Préparation des concentrés de plaquettes

Les concentrés de plaquettes peuvent être prélevés de deux manières:

  • soit à partir d'un seul donneur pour obtenir un Concentré Plaquettaire d'Aphérèse (CPA),
  • soit en mélangant les plaquettes de plusieurs donneurs afin d'obtenir un Mélange de Concentrés Plaquettaires Standard (MCPS). 

L'efficacité de ces deux types de concentrés plaquettaires est équivalente.

 

Concentré Plaquettaire d'Aphérèse (CPA)


Les concentrés de plaquettes d'aphérèse (CPA) sont obtenus à la suite du prélèvement d'un seul donneur de plaquettes. Ce type de don est réalisé à l'aide d'un automate d'aphérèse, qui permet de réaliser la séparation des composés du sang, afin de récupérer les plaquettes du donneur dans une poche et de lui restituer les autres constituants du sang au donneur (il est possible également de récupérer le plasma). Cet automate permet également de déleucocyter le produit.  

 

Concentré Plaquettaire Standard (MCPS)


Les concentrés plaquettaires standards (MCPS) sont obtenus à partir de l'extraction des plaquettes provenant de plusieurs dons de sang total. Le sang total est dans un premier temps centrifugé. Les différents constituants sont ensuite séparés dans des poches différentes (Concentrés de globules rouges, plasma et concentrés de plaquettes). Les concentrés de plaquettes provenant des dons de sang sont ensuite déleucocytés (la déleucocytation peut également être réalisée avant la séparation des constituants) à l'aide d'un filtre spécifique qui permet d'éliminer les globules rouges en laissant passer les plaquettes dans la poche de conservation.

Les concentrés de plaquettes déleucocytés sont ensuite mélangés avec 4 à 6 autres concentrés de plaquettes provenant d'autres donneurs de sang de même groupe sanguin.

 

Solution de conservation


Les concentrés plaquettaires standards (MCPS) et les concentrés de plaquettes d'aphérèse (CPA) sont conservés dans une solution de conservation à 65% et 35% de plasma. La solution de conservation peut être de l'Intersol (Fenwal), du T-Sol (Fenwal), du SSP ou SSP+ (MacoPharma).

Cette solution de conservation est composée de citrate, permettant la neutralisation de l'activation de la coagulation, d'acétate (substrat métabolique) et d'une solution saline, afin de maintenir la pression osmotique dans la poche de plaquettes.

Elle permet d'améliorer la qualité du produit, notamment en diminuant les composants plasmatiques activés et les débris cellulaires. Elle permet également de diminuer les réactions transfusionnelles de type allergique. Enfin, elle augmente également la durée de conservation des concentrés de plaquettes à 5 jours en France. Avec l'utilisation de ces solutions de conservation, plusieurs pays d'europe sont passés à 7 jours de conservation.

 

Conservation des plaquettes


En France, les concentrés plaquettaires sont conservés durant 5 jours, maximum entre 20°C et 24°C. Cette température garantit l'efficacité des transfusions, mais augmente le risque de prolifération bactérienne durant la conservation.

Les MCPS et CPA sont également maintenus durant la conservation à agitation légère, afin de favoriser les échanges gazeux entre les cellules et l'atmosphère autour de la poche.

 

Viro-atténuation


Afin de réduire le risque de transmission d'agent pathogène lors de la transfusion sanguine, les plaquettes sont viro-atténuées par Psoralène (Amotosalem) et illumination par UVA. Le Psoralène s'incorpore entre les bases des acides nucléiques qui sont activées par les UVA (300-400nm), afin d'inhiber la réplication des virus nus et à enveloppe, des bactéries, des parasites et des leucocytes.

Ce traitement permet également d'éviter l'irradiation des plaquettes. Afin que ce traitement soit efficace, il faut que les hématies résiduelles ne dépassent pas 4 106 hématies/mL, car les globules rouges absorbent les UVA.