A quoi sert le don de sang : Maladie du sang, chimiothérapie, Interventions chirurgicales, autres situations
Don du Sang en France

A quoi sert le don de sang ?

N'existant pas de produits de substitution aux dons de sang, les dons sont indispensables pour traiter de nombreuses personnes malades (500 000 malades transfusés et 500 000 patients utilisant les médicaments dérivés du sang), mais servent également à des fins non thérapeutiques (recherche, enseignement…).

Le don de sang dit "total" permet de prélever en même temps tous les composants sanguins : globules rouges, plasma et plquettes, qui sont ensuite séparés et préparés pour optimiser leur conservation. Le malade ne reçoit ensuite que le produit dont il a besoin.

 

Utilisation thérapeutique


Les produits sanguins sont prescrits dans quatres grandes indications thérapeutiques :

  • Maladies du sang (40%)
    Thalassémie : Cette maladie héréditaire se traduit, dans sa forme grave, par une anémie nécessitant des transfusions tout au long de la vie. 
    Drépanocytose : Maladie génétique, qui se caractérise par la présence de globules rouges en forme de faucille qui sont fragiles, et qui se détruisent rapidement. Le sang de ces malades doit être renouvelé à intervalles réguliers.

  • Chimiothérapie (30%)
    Le traitement des cancers par chimiothérapie entraîne la destruction des cellules de la moelle osseuse. Pour pallier à ces effets toxiques, on a recours à des transfusions de plaquettes et de globules rouges.

  • Interventions chirurgicales (25%)
    Lors d’une opération chirurgicale, une hémorragie peut survenir. Il faut alors procéder à une transfusion de globules rouges. Il peut s’agir d’une intervention prévue ou d’une urgence. Dans ce cas, lorsque le malade a perdu une grande quantité de sang, il est parfois nécessaire de transfuser du plasma et des plaquettes pour faciliter la coagulation et arrêter le saignement.

  • Autres situations (5%)
    Obstétrique : Au cours d’un accouchement, une hémorragie peut survenir, entraînant un besoin extrêmement urgent et important de produits sanguins.
    Accidents : Qu'ils soient d'origine domestique ou de circulation, ils provoquent parfois des hémorragies qui nécessitent souvent des transfusions de globules rouges ou de plasma.

 

Les dons de plasmas permettent également de produire des médicaments dérivés du sang. Il s'agit notamment de l'albumine, des facteurs de coagulation ou encore des immunoglobulines d'origine humaine. Ces médicaments sont utilisés par 500 000 patients toute l'année comme traitement à leur pathologie.

Statistiques des différentes utilisations des dons de sang

 

Utilisation non thérapeutique


Les dons de sang sont également utilisés, à moindre mesure, dans plusieurs domaines non thérapeutiques : la recherche, l’enseignement, la fabrication de réactifs sanguins indispensables à certaines analyses biologiques…

Les dons de sang pour des utilisations non thérapeutiques sont sélectionnés par rapport à différentes particularités notamment antigéniques. Les donneurs de sang donnent leur consentement avant le don afin de permettre l'utilisation de leur don pour un usage non thérapeutique.