Du don du sang jusqu'aux malades nécessitant une transfusion de sang
Don du Sang en France

Que devient votre don du sang ?

Après le prélèvement du don de sang, des plaquettes ou du plasma chez les donneurs, plusieurs étapes sont réalisées avant leur transfusion. Toutes ces étapes permettent de garantir la sécurité des produits sanguins en évitant tout effet indésirable pour le malade. 

 

schéma du partour des dons de sang avant la transfusion

 

Réalisation de la Qualification Biologique du Don


Après le transport, tous les dons de sang arrivent sur un plateau technique régional. Les tubes prélevés chez les donneurs parviennent, quant à eux, dans l'un des 4 sites de Qualification Biologique du Don.

La Qualification Biologique du Don est réalisée par trois types de laboratoire :

  • L'unité de sérologie virale : elle a pour but de rechercher la présence d'anticorps vis à vis des virus dangereux pour le receveur : anti-syphilis, anti-HBs, anti-HBc, anti-VHC, anti-HTLV-I et II, anti-VIH 1 et 2, anti-paludéens pour les donneurs ayant séjourné dans un pays à risque. La positivité d'un des marqueurs viraux conduit à la destruction du produit sanguin et le donneur à l'origine est prévenu par un médecin de collecte.
  • L'unité d'immuno-Hématologie : elle réalise les analyses en hématologie et en immunologie. Elle détermine le groupe sanguin du produit, les recherches des anticorps immuns et des anticorps érythrocytaires et analyse l'hémoglobine ainsi que l'hématocrite.
  • L'unité de Dépistage Génomique Viral (DGV) : elle recherche dans les tubes échantillons la présence de gènes viraux pour le VIH, le VHC et le VHB. Cette technique de dépistage a l'avantage par rapport à la recherche des anticorps, de déterminer la présence du virus avant que les anticorps aient été produits par le corps humain.

 

Préparation des produits sanguins


Les produits sanguins prélevés chez les donneurs bénévoles ne sont pas transfusés en l'état. Un traitement est réalisé selon le type de produits :

  • La séparation des constituants : Après ou avant une phase de déleucocytation (retrait des globules blancs) en général par filtration, les différents constituants (plasma, globules rouges et plaquettes) sont séparés, si cela n'a pas été réalisé lors du don (sang total).
  • Le conditionnement : Afin d'augmenter la conservation des plasmas, ils sont congelés directement à - 25°C lorsqu'ils sont destinés au fractionnement. Lorsqu'ils sont destinés à un usage thérapeutique (c'est-à-dire à une transfusion), un traitement physico-chimique, peut être utilisé, avant leur congélation.
  • Les différents produits sanguins labiles (plaquettes, plasmas et concentrés de globules rouges) obtenus, font systématiquement l'objet d'un enregistrement informatique et d'un étiquetage assurant la traçabilité de chaque produit.

Certains plasmas sont acheminés au LFB (Laboratoire français du Fractionnement et des Biotechnologies) pour la fabrication de médicaments dérivés du sang.

 

Stockage des Produits Sanguins Labiles (PSL)


Lorsque la qualification et la préparation du don n'ont décelé aucune anomalie sur le prélèvement et le donneur, le produit sanguin est stocké dans une zone permettant d'assurer l'intégrité des produits (intégrité physique et thermique).

 

Tranfert des PSL aux sites de l'EFS


Ces produits sanguins sont transmis aux différents sites selon les nécessités de ces derniers. Le transport des produits répond à la réglementation française afin de garantir l'intégrité des produits sanguins labiles.

 

Mise à disposition des PSL aux Etablissements de soins


Chaque site de délivrance de l'EFS reçoit de la part des médecins, une ordonnance de produits sanguins labiles. A partir des résultats d'immuno-hématologie, le site de l'EFS sélectionne parmi les produits disponibles, le produit le plus adapté aux résultats trouvés lors des analyses d'immuno-hématologie (groupage et recherche d'anticorps irréguliers) et à la pathologie du malade. Les produits sélectionnés sont transmis à l'Etablissement de Soins en respectant les conditions de transport.

 

Transfusion du malade


A réception du produit, l'équipe de soins doit vérifier la corrélation entre les informations du produit et celles du receveur afin de garantir sa sécurité. Elle doit aussi, lors de la transfusion et après celle-ci, vérifier qu'aucun effet indésirable ne soit survenu durant cet acte.