questions fréquemments posées lors de la réalisation de recherche d'anticorps irréguliers
Immuno-Hématologie Erythrocytaire

Questions fréquentes

Pourquoi la recherche d'anticorps irréguliers doit être réalisée avant une transfusion sanguine ?

La recherche d'anticorps irréguliers (RAI) est obligatoire avant une transfusion sanguine afin de garantir la sécurité immunologique du patient. En effet, il faut s'assurer que le patient ne présente pas un anticorps susceptible de réagir avec les produits sanguins transfusés. La RAI doit être également réalisée lorsque le patient n'a jamais été transfusé auparavant car des anticorps naturels ont pu se développer ou une immunisation lors d'une grossesse a pu se produire.

 

Pourquoi une recherche d'anticorps irréguliers (RAI) n'est valable que 72 heures après une transfusion sanguine ?

Selon la réglementation en vigueur, le délai de validité de la RAI est fixé à 72 heures. Après une transfusion sanguine, les legislateurs ont considéré que le délai moyen d'immunisation était d'environ 3 jours après la rencontre d'un antigène. La validité de la RAI peut passer à 21 jours lorsque le patient n'a eu aucun antécédent potentiellement allo-immunisant (transfusionnel, obstétrical ou greffe) dans les 6 derniers mois.

 

Quel est l'intérêt d'utiliser une solution de basse force ionique (Liss) ?

Lors de la réalisation de recherche d'anticorps irréguliers (RAI), une solution de basse force ionique, le Liss (Low Ionic Strength Solution), est utilisée afin d'augmenter le potentiel zéta. La solution de basse force ionique permet aux globules rouges de s'éloigner. La fixation des anticorps aux antigènes correspondants est ainsi facilitée, accélérant les réactions de sensibilisation de l'anticorps et de l'antigène. Les réactions antigène-anticorps sont ensuite mises en évidence avec une antiglobuline humaine (AGH).

 

Quel est l'action de la papaïne sur les globules rouges des panels d'identification ?

La papaïne est une enzyme protéolytique qui lyse certains systèmes de groupes sanguins, conduisant ainsi à diminuer les charges négatives sur les acides sialiques du globule rouge. L'abaissement de ces charges conduit à la diminution du potentiel zéta, favorisant ainsi la formation du complexe antigène-anticorps des hématies. La papaïne permet donc d'observer des agglutinations spontanées avec des anticorps de classe IgG.

 

Quel est l'action de l'antiglobuline humaine ?

L'antiglobuline humaine est utilisée pour révéler la présence d'anticorps fixés sur les globules rouges. Les antiglobulines sont en fait des anticorps anti-anticorps qui reconnaissent la fraction Fc des anticorps de classe IgG. La fixation des antiglobulines permet de créer un réseau entre les globules rouges permettant de rendre visible la fixation de l'anticorps avec l'antigène.

 

Quel est l'action du dithiothréitol (DTT) ?

Le dithiothréitol est une petite molécule redox, C4H10O2S2, qui permet la destruction des ponts disulfures. Les ponts disulfures sont captés par le DTT pour réaliser un cycle. Cette capacité est utilisée pour détruire les anticorps de classe IgM, dont la structure est maintenue par un pont disulfure. Cette méthode est utilisée lorsqu'un auto-anticorps agglutine la totalité du panel, masquant ainsi les éventuels allo-anticorps.