une personne formée doit vérifier la conformité des produits sanguins
Transfusion sanguine

Contrôle à réception des PSL

Vérification du transport


La personne réceptionnant le colis contenant les produits sanguins labiles devra vérifier l'identification du destinataire et la conformité de livraison par rapport au bordereau d'expédition ou de la fiche de transport :

  • intégrité des colis et leur nombre
  • respect des conditions d'hygiène et de transport
  • conditions de température et de délai
  • correspondance avec le lieu de livraison noté sur le bordereau de délivrance

 

Vérification de la conformité des produits


Ensuite, une personne formée, qui peut être la même personne que celle de la vérification du colis, doit vérifier la conformité des produits livrés. Elle permet de contrôler le nombre et la nature des produits sanguins par rapport à la commande de sang, l'intégrité des produits et la date de péremption.

Les produits sanguins labiles sont accompagnés de fiches de délivrance (FD) dans le même emballage. La fiche de délivrance est émise par l'établissement de transfusion sanguine ou par le dépôt de sang, à partir de l'ordonnance et des documents transmis. Elle constitue l'élément clé de la transfusion, car elle regroupe l'association systématique de l'identité du patient et de l'identification du produit sanguin labile attribué à ce patient.

Cette fiche de délivrance doit permettre la vérification des numéros de produits sanguins prévus pour le patient, ainsi que les groupes sanguins des produits sanguins avec le groupe du patient. Il est donc essentiel de vérifier l'identité du patient de cette fiche avec la prescription de produits sanguins labiles, mais également, les numéros des produits reçus avec la FD et la concordance entre les caractéristiques du patient et les qualifications des produits. L'aspect et l'intégrité des produits doivent également être vérifiés.

Le personnel réalisant ces vérifications doit être formé à cette tâche. Toute discordance ou anomalie constatée lors de ces contrôles à réception, impose un contact avec l'établissement de transfusion sanguine ou le dépôt de l'établissement de soins afin de comprendre et de corriger l'anomalie.

 

Précaution particulière


Les Concentrés de Globules Rouges (CGR) ne doivent pas être conservés dans le réfrigérateur du service afin d'éviter des erreurs. En effet, la conservation des CGR dans le réfrigérateur est à l'origine de plusieurs erreurs ces dernières années. Certains CGR étaient oubliés dans le frigo, car non disponibles visuellement sur une table et transfusés plusieurs jours plus tard avec une nouvelle commande de sang pour le même patient. L'infirmière de la patiente attendant les CGR, va dans le frigo et trouve des CGR au nom de celle-ci et les transfusent pensant que les CGR proviennent de la commande réalisée plus tôt. Malheureusement, les CGR proviennent d'une ancienne commande datant de plusieurs jours. Le lieu et le mode d'entreposage doivent faire l'objet d'une procédure afin de garantir la sécurité transfusionnelle du patient.

La transfusion d'un CGR délivré est à débuter impérativement dans les 6 heures suivant l'arrivée dans le service clinique, si le transport a été réalisé selon les bonnes pratiques. Dans le cas contraire, ce délai débute à l'heure de la délivrance. Par contre, les plasmas et les plaquettes doivent être transfusés le plus rapidement possible.

Par dérogation, dans des situations chirugicales à haut risque hémorragique, l'entreposage des concentrés de globules rouges peut excéder 6 heures, dans la limite de la durée d'intervention chirurgicale sans dépasser une durée de 24 heures. Cette dérogation impose une convention entre l'EFS et l'établissement de soins, soumise à l'avis du coordonnateur régional d'hémovigilance et du comité de sécurité transfusionnelle.