Préparation des dons du sang afin de sécurisé les transfusions
Transfusion sanguine

Préparation des PSL

Alors que les tubes des collectes de sang sont analysés par le laboratoire de Qualification Biologique du Don (QBD), dans le même temps les produits prélevés chez les donneurs de sang sont traités par le service de préparation afin d'accroître la sécurité transfusionnelle des produits sanguins labiles avant leur transfusion. Le traitement effectué par le service de préparation dépend du produit prélevé.

 

Sang Total (ST)


Afin de garantir la sécurité des malades, le sang total va être déleucocyté. Cette déleucocytation est réalisée à l'aide d'un filtre qui bloque exclusivement les globules blancs. La déleucocytation permet la prévention de l'allo-immunisation HLA (la présence d'un anti-HLA conduit à une inefficacité transfusionnelle plaquettaire et des réactions de frissons), la prévention de la transmission de virus intra-leucocytaires comme le CMV, EBV, HTLV, la prévention du risque bactérien (Yersinia enterocolitica).

Le sang total va également être divisé : globules rouges, plaquettes et plasma. Le but est de fournir au receveur seulement le produit nécessaire à son traitement sans y apporter les autres constituants du sang, réduisant ainsi les effets indésirables lors des transfusions sanguines.

 

Plasma


Le plasma, en plus de la déleucocytation, subit une sécurisation par mise en quarantaine ou par viro-atténuation (solvant détergent (PVA SD), Amotosalen (PVA IA)).

La viro-atténuation par addition de solvant et de détergent est une méthode physique et chimique permettant l'atténuation virale des virus à enveloppe lipo-protéïque (HIV, HTLV, HBV, HCV).

La viro-atténuation par l'Amotosalen et action de la lumière ultraviolette, est une méthode qui permet le blocage de la réplication du génome des virus. L’Amotosalen est un dérivé des psoralènes qui s’intercale de façon réversible au niveau des bases pyrimidiques des molécules d’ADN ou d’ARN, simple ou double brin. L’illumination par la lumière ultraviolette A (380 à 400 nm) crée des liaisons covalentes irréversibles qui interrompent les acides nucléiques et bloquent leur réplication.

Le plasma sécurisé par mise en quarantaine ne subit aucun traitement. La sécurisation est obtenue par la réalisation de nouvelles analyses chez le donneur de sang 60 jours plus tard lors d'un second don.

 

Concentré de plaquettes


Les concentrés de plaquettes sont déleucocytés par filtration soit lors du don, soit par le service de préparation. Les plaquettes sont généralement en suspension dans le plasma du donneur, mais elles peuvent être également conservées dans du T-sol (65%) et du plasma (35%). Le T-Sol permet d'améliorer la qualité du produit par diminution des composants plasmatiques activés et de débris cellulaires, de diminuer les réactions transfusionnelles de type allergique et d'augmenter le rendement de conservation des plaquettes.

Les concentrés de plaquettes sont également viro-atténués par Amotosalen et illumination par UVA afin de sécuriser davantage le produit sanguin. L'amotosalen s'incorpore entre les bases des acides nucléiques qui sont activées par les UVA (300-400nm) afin d'inhiber la réplication des virus nus et à enveloppe, des bactéries et des parasites.

 

   Pour en savoir plus sur le service de préparation

photo produits sanguins labiles