La transfusion sanguine chez les patients hospitalisés en médecine
Transfusion sanguine

Transfusion en médecine

Transfusion de Concentrés de Globules Rouges (CGR)


En cas d'anémie chronique, l'indication de transfusion de concentrés de globules rouges (CGR) se pose rarement au-dessus d'un taux d’hémoglobine (Hb) de 10 g/dL ou d'un hématocrite à 30%. La transfusion sanguine doit être indiquée également en fonction de l'état clinique du patient.

En présence de signes cliniques d'intolérance, la transfusion doit être indiquée. Les principaux signes cliniques d'intolérance liés à l’hypoxie tissulaire sont : asthénie, irritabilité, palpitations, dyspnée d'efforts, céphalées, vertiges, malaises …

Lorsque l'Hb est inférieure à 8 g/dL, l'indication de la transfusion de CGR est discutée pour les patients âgés présentant une insuffisance cardiaque ou coronarienne ou en oncologie pour les patients atteints de leucémies aiguës, de greffes de cellules souches hématopoïétiques, de tumeurs solides et d'hémopathies malignes chroniques (myéloïde ou lymphoïdes), en cas d’insuffisance médullaire par myélodysplasie, par hémopathies myéloïdes ou par aplasies médullaires.

 

Transfusion de Concentrés de plaquettes (CP)


En urgence, les concentrés de plaquettes sont transfusés pour contrôler le syndrome hémorragique dans les cas suivants :

  • Hémorragie extériorisée quel qu'en soit le siège
  • Purpura pétéchial et ecchymotique extensif
  • Hémorragie rétienne visible au fond d’œil
  • Bulle hémorragique buccale ou franche gingivorragie
  • Déglobulisation rapide
  • Trouble de la conscience, trouble visuel brutal, céphalées, autres signes neurologiques focalisés d'apparition brutale (suspicion d'hémorragie cérébrale)

Le seuil de transfusion prophylactique de plaquettes doit être modulé en fonction des facteurs de risques hémorragiques suivants :

  • Seuil < 10 G/L : si le patient ne présente aucun facteur de risque
  • Seuil < 20 G/L : si fièvre > 38,5°C, infection, hypertension artérielle, lésion à potentiel hémorragique, baisse rapide de la numération plaquettaire
  • Seuil < 50 G/L : si coagulation intravasculaire disséminée (CIVD), en cas de geste invasif (ponction lombaire, biopsie médullaire, cathéter central, endoscopie digestive et biopsie …) ou en cas de traitement anticoagulant.

Par contre, la transfusion de plaquettes n'est pas indiquée en cas d'hypersplénisme, de purpura thrombopénique auto-immun, de thrombopénies médicamenteuses notamment induites par les héparines, de micro-angiopathie thrombotique et de purpura post transfusionnel. Dans ces cas, il est préférable de réaliser un traitement à l'aide d'immunoglobulines intraveineuses et/ou de corticoïdes.

Cependant, en cas de syndrome hémorragique mettant en jeu le pronostic vital et non corrigé par les autres traitements, une transfusion de concentrés de plaquettes peut s’avérer indispensable.