Immuno-Hématologie Erythrocytaire

Elution

Elution


L'elution consiste à décrocher les anticorps fixés sur les globules rouges in vivo. Cette analyse permet donc de révéler les anticorps fixés in vivo sur les hématies, même lorsque le test direct à l'antiglobuline (TDA) est négatif. Cette élution peut être réalisée selon plusieurs méthodes : soit thermodynamiques (chaleur à 56°C, congélation-décongélation) soit physico-chimiques (diminution du pH, solvants organiques : éther ou xylène). Aucune de ces méthodes n'est parfaite, il est donc préférable d'utiliser plusieurs techniques lorsque les résultats sont discordants par rapport aux données cliniques.

Lorsque les anticorps ont été élués, ils sont testés par des analyses d'identification afin de déterminer la spécificité éventuelle de l'anticorps présent à la surface des globules rouges du patient. L'élution est utilisée pour mettre en évidence la présence d'une maladie hémolytique auto-immune (AHAI), mais également de révéler une incompatibilité foeto-maternelle (MHNN) sur les globules rouges du bébé, ou un conflit immunologique lors d'une transfusion sanguine de globules rouges.

 

Fixation-Elution ou Adsorption-Elution


La fixation-élution consiste à réaliser la fixation d'anticorps sur des globules rouges in vitro avant de réaliser l'élution. Cette technique a été mise en œuvre afin d'apporter des solutions lors de problème de détermination de groupage sanguin ABO ou lors de la recherche d'anticorps irréguliers (RAI) très complexe.

 

Détermination du goupage ABO :

Cette fixation-élution peut être utilisée afin de réaliser le groupage ABO du patient. Cette analyse n'est utilisée que lorsque la détermination du groupage sanguin ABO n'a pu être réalisée dans les techniques de routine du laboratoire. Elle permet autant de mettre en évidence une faible quantité d'anticorps anti-A ou/et anti-B présents dans le plasma du patient, que de mettre en évidence la présence d'antigène A ou d'antigène B à la surface des globules rouges.

Pour mettre en évidence la présence d'antigène A ou B faible, on met en contact les globules rouges du patient avec des anticorps anti-A ou des anti-B polyclonaux (origine humaine) constitués d'agglutinines dans un tube. Le tube est ensuite incubé à 4°C (température optimum des anti-A et anti-B) durant plusieurs heures. L'élution est ensuite réalisée sur les globules rouges. L'éluat est testé sur des hématies A1, A2, B et O sur des cassettes de filtration contenant de l'antiglobuline polyvalente (anti-IgG et anti-complément).

Cette technique peut aussi permettre de mettre en évidence la présence d'anti-A ou/et anti-B dans le plasma du patient. Afin de parvenir à cela, on met en contact, dans plusieurs tubes, le plasma du patient avec des globules rouges A1, A2, B et O. Les tubes incubent à 4°C durant plusieurs heures avant de réaliser l'élution. Comme précédemment, l'éluat est testé sur des hématies A1, A2, B et O en test indirect à l'antiglobuline avec des cassettes de filtration.

 

Recherche d'anticorps irréguliers :

Cette technique est utilisée dans le cas complexe d'identification d'anticorps et plus particulièrement dans le cas d'une polyimmunisation (présence de plusieurs anticorps chez le patient). En effet, la présence de plusieurs anticorps peut donner une agglutination totale des hématies du panel d'identification et seule la différence d'intensité permet de détecter les différents anticorps présents dans le sérum ou le plasma du patient. Afin de confirmer les suspicions d'anticorps, on réalise une fixation-élution. Cette technique va permettre d'avoir les 3 hématies négatives nécessaires pour garantir le résultat et permettra également de mettre en évidence d'autres anticorps masqués.

Elle peut également permettre de mettre en évidence des anticorps ayant une faible concentration en augmentant la concentration de l'anticorps lors de la fixation. L'élution, suite à cette fixation, donnera des réactions à l'identification plus importantes par rapport à l'identification classique.

Pour réaliser cela, on met en contact des globules rouges possédant l'un des antigènes déterminés et n'ayant pas les autres antigènes correspondant aux autres anticorps avec le sérum ou le plasma dans un tube. Le tube est ensuite incubé à 37°C. Le sérum ou le plasma du tube est utilisé pour réaliser une identification. L'identification aura donc une autre image, car l'un des anticorps a été adsorbé sur les globules rouges utilisés. Cela permet donc de déterminer éventuellement d'autres anticorps. Dans le même temps, une élution est réalisée sur les globules rouges des tubes. L'éluat est ensuite testé pour déterminer les anticorps présents. On pourra donc confirmer le ou les anticorps adsorbés donc présents initialement dans le sérum ou le plasma du patient.